Je possède de nombreux spécimens de cette espèce que j'apprécie particulièrement, mais voici le plus impressionnant Tillandsia duratii var. duratii qu'il m'a été donné de voir (et je ne dis pas ça parce que c'est le mien) :

 

 

         2 ans plus tard, ce monstre (âgé de presque 30 ans) a encore bien grandi et a même formé plusieurs rejets ! Autant vous dire que je bichonne cette plante comme aucune autre 😉 . Je l'ai disposé pendant ces 2 années de telle sorte que la plante s'allonge et ne pousse plus "en escargot". Le résultat est très impressionnant, la plus grande tige dépasse 1m65 !

 

Tillandsia duratii xxxl 2013 (cliquez pour agrandir)

 

         Un peu plus d'un an plus tard, la plante a encore grossi et présente une forme plus aérée, ce qui a favorisé l'apparition de plusieurs autres rejets. Alors qu'elle est complètement sèche, elle accuse tout de même plus de 4kg sur la balance  :

 

Tillandsia duratii XXL 2014 (cliquez pour agrandir)

 

         Encore un an plus tard, la plante dévoile de plus ne plus ses tiges qui se déroulent au fil des ans, la plus grande mesure maintenant plus de 2 mètres ! Peut-être un record !

 

tillandsia_duratii_julien_vigo_2015

 

         Une année de plus, pendant laquelle la plante aura ralenti sa croissance pour favoriser l'émergence de rejets (comme en 2014). La plante possède du coup un port plus compact, avec une multitude de rejets un peu partout (et un poids approchant les 5 kg lorsqu'elle est complètement sèche). 

 

tillandsia_duratii_julien_vigo_2016

 

         Pour finir (je ne vais pas tous vous les montrer 😉 ), voici un spécimen de Tillandsia duratii var. saxatilis ((Hassler) L.B.Smith) :

 

Tillandsia duratii var. saxatilis (cliquez pour agrandir)

Présentation de l'espèce :

         Cette espèce est ma préférée je crois (difficile de choisir il y en a tant 😉 ), à cause de sa forme incroyablement gracieuse et de sa floraison spectaculaire et si odorante. Elle est originaire de Bolivie, du Brésil, du Paraguay, de l'Uruguay (suivant la variété) et de l'Argentine. On la retrouve à des altitudes variées allant de 200 à plus de 1300 mètres, presque 3000 mètres pour la variété saxatilis ((Hassler) L.B.Smith).

         Elle ressemble beaucoup à T. reichenbachii mais est nettement plus grande.

 

Description botanique de l'espèce :

Plante : épiphyte de grande taille, caulescente (la tige peut facilement dépasser le mètre). Cette espèce peut atteindre une taille impressionnante et se ramifier pour former des touffes énormes (voir photos ci-dessus).

Feuilles : nombreuses, allongées (> 30 cm), épaisses, polystiques. L'extrémité des feuilles est recourbée en hélice et la plante s'en sert pour s'accrocher sur d'autres végétaux. Les gaines sont bien marquées et ovales, quelques fois légèrement fripées. Les limbes sont triangulaires. J'ai l'impression que les feuilles de la variété saxatilis sont plus coriaces et épaisses que chez la variété duratii.

Epiderme : écailles nombreuses, blanches, donnant un aspect blanc argenté à toute la plante.

Inflorescence : avec un pédoncule très grand (qui peut dépasser largement 1 mètre), bipennée. Les épis sont linéaires, aplatis et serrés, donnant à l'inflorescence une apparence assez compacte. Les bractées de la tige florifère sont imbriquées, écailleuses et vertes. Les bractées primaires et florales sont également vertes et écailleuses (écailles persistantes).

 

Tillandsia duratii inflorescence (cliquez pour agrandir)

 

         Chez la variété saxatilis, l'inflorescence peut parfois être tripennée (c'est le cas chez le spécimen ci-dessous). De plus, les épis sont plus écartés et nettement recourbés, ce qui donne à l'inflorescence une apparence plus grêle, moins large et compacte que chez le type. Enfin, les bractées florales de cette variété sont presque ou complètement glabres.

 

Tillandsia duratii var. saxatilis inflorescence (cliquez pour agrandir)

 

Fleurs : non tubulaires, larges de 2.5 cm, mauves plus ou moins foncé, avec une zone plus claire presque blanche au centre (à la base des pétales). Les étamines et le pistil sont inclus. Fleurs très odorantes, avec un parfum délicieux.

 

Tillandsia duratii fleur (cliquez pour agrandir)

 

Tillandsia duratii var. saxatilis fleur (cliquez pour agrandir)

 

Néophyte ? Consultez cette partie dédiée à la description botanique des fleurs de Tillandsia, cela vous aidera !

 

Paramètres de culture de l'espèce :

(Rappel : ces données sont toujours à adapter à vos propres conditions de culture !)

 

         Cette magnifique espèce, facile, se cultive comme la majorité des Tillandsia, avec un soupçon lumière en plus, comme tous les Tillandsia blancs (suivre ce lien pour la classification des Tillandsia).

 

Disposition : en suspension (sans aucun support) ou en épiphyte (sur un bout de bois par exemple, comme expliqué dans cet article). Placez la plante très près d'une fenêtre à l'intérieur l'hiver et de préférence dehors au soleil l'été.

Luminosité : cette espèce nécessite une bonne luminosité et apprécie le plein soleil (évitez l'après-midi l'été si la plante est jeune ou n'a pas été habituée).

Température : rentrez-la assez tôt à l'automne si vous la cultivez dehors, de manière à ne pas lui faire affronter des températures nocturnes inférieures à 7°C, surtout si elle est humide. Cela dit, mes plantes ont déjà affronté des températures proches de 0°C (à l'abri et sèches) pendant quelques heures sans dommages.

Hygrométrie : modérée à élevée. Cela dit, les individus de grande taille tolèrent des périodes de sécheresse.

Aération : comme pour tous les Tillandsia, une bonne aération est requise, la plante doit sécher rapidement (en moins d’une heure).

Arrosages : 2 fois par semaine l’été, 1 fois par semaine l’hiver. A adapter en fonction de la luminosité et de l’humidité ambiante. Evidemment lorsqu’il pleut et si vous la cultivez dehors, cela compte comme un arrosage. Arrosez-la tous les 2 jours pendant la période de croissance si elle est cultivée à l'extérieur et que le temps est sec (cette espèce ne retient que faiblement l'eau).

Engrais : 2 fois par mois l’été et 1 fois par mois maximum l’hiver.

 

Néophyte ? Consultez cette page dédiée aux bases de la culture des Tillandsia, elle devrait vous intéresser !

Retour à l'accueil