Tillandsia schiedeana x baileyi 02/2013 (cliquez pour agrandir)

 

           En cherchant un peu, j'ai retrouvé quelques photos de ma plante prises en mai 2007 (je photographie systématiquement le jour de l'achat ou peu après). La plante était toute grêle et chétive, mais déjà avec une belle inflorescence ! Je ne sais pas comment j'ai fait pour oublier une floraison si remarquable et accrocher cette plante au même support que mes T. baileyi (je précise que mes plantes n'étaient pas en fleur à ce moment-là ^^). Peut-être parce que je l'ai acheté en pensant que c'était un baileyi… Voici la photo :

 

Tillandsia schiedeana x baileyi 05/2007 (cliquez pour agrandir)

Présentation du taxon :

          Ce Tillandsia aux fleurs bicolores est encore assez rare, dans le sens où peu de gens le possède ou alors comme moi, mettent des années à se rendre compte de sa présence dans leur collection. On pourrait écrire un petit livre rien que sur cette plante, tant il y a eu de retournement de situation, de changements de nom, etc. Voici quelques informations que j'ai réussi à rassembler (si vous en avez d'autres, je suis preneur).

          Je tiens à préciser qu'à cette heure et malgré toutes mes recherches et les spécialistes que j'ai consultés, je ne connais pas avec certitude l'origine et le nom exact de ma plante, mais ce qui est sûr, c'est que c'est un hybride entre T. schiedeana et T. baileyi (et peut être encore une autre plante). De toutes les plantes que j'ai pu voir en photo, la plante qui ressemble le plus à la mienne est Tillandsia 'Sesca'. Voici ce que j'ai trouvé à propos de ce Tillandsia si particulier :

         Le premier point important est que Tillandsia 'Sesca' présente une particularité de taille : ses pétales sont bicolores. Cette caractéristique tend à prouver, selon la majorité des auteurs, que cette plante est à la base un hybride entre 2 espèces dont les fleurs sont de couleurs différentes. De plus, il y a quelques années au Brisbane Botanic Gardens en Allemagne, une plante étrangement ressemblante à T. 'Sesca' portait la mention T. schiedeana x T. baileyi (un hybride supposé entre ces 2 espèces). On pouvait alors à ce stade considérer Tillandsia 'Sesca' comme un hybride primaire entre ces 2 espèces. Mais des études génétiques sur la plante révélèrent qu'en fait il s'agissait d'un hybride de seconde génération, c'est à dire qu'un de ses parents était déjà un hybride T. schiedeana x T. baileyi. Aujourd'hui, nous ne savons pas encore quel est l'identité de l'autre parent. Du coup, avec ce parent inconnu et ce statut d'hybride "secondaire", 'Sesca' est devenu un nom de cultivar (et non un nom d'hybride), en attendant que l'affaire se résolve…

         Il n'est pas à exclure, que comme d'autres hybrides, cette plante finisse par intégrer le rang d'espèce (elle aura tout fait comme ça ^^) ! En effet, l'hybridation est un moteur de l'évolution et il existe sans aucun doute de nombreuses plantes actuellement répertoriées en tant qu'hybrides, mais qui sont en fait des espèces à part entière, pas que chez les Tillandsia d'ailleurs… De plus, la plante à l'origine des premières graines de T. 'Sesca' a été recueillie quelque part au Costa Rica. Par conséquent, l’hypothèse de l'implication de T. baileyi (qui ne pousse pas au Costa Rica) est plus difficilement crédible et nous aurions donc à faire à une plante qui a les attributs d’une espèce et pas (ou plus) d’un hybride. Bref, ce n'est pas clair pour l'instant et de nombreuses questions sur l'origine de cette plante restent encore sans réponses…

Note : quelques mois après la rédaction de cet article, j'ai observé la formation de capsules sur mes T. 'Sesca' ! Cela conforte l'hypothèse de l'espèce et non de l'hybride car bien peu d'hybrides sont fertiles (en tout cas, aucun hybride de ma collection, qui est pourtant importante).

 

         Mais alors pourquoi prendre la peine de rédiger la fiche botanique de cette plante, sachant qu'elle est rare à trouver et qu'on ne sait pas trop ce qu'elle est réellement ? 2 raisons à cela :

  • Mon spécimen vient d'une jardinerie ! Je l'ai trouvé (sans étiquette bien sûr) au milieu de plusieurs T. baileyi. Il m'aura fallu attendre la deuxième floraison, pour me rendre compte qu'au milieu de ma touffe de fleurs mauves (de T. baileyi) apparaissaient des fleurs bicolores, quelle surprise ! Je ne citerai pas la jardinerie en question, mais sachez que c'est une grande enseigne qui importe beaucoup de Hollande. J'imagine donc que de nombreux spécimens de cette plante trainent dans les collections. Du coup elle n'est peut-être pas si rare que cela…
  • En faisant des recherches, j'ai remarqué que beaucoup de collectionneurs avaient eux aussi cette plante, mais qu'elle leur avait été vendue étiquetée avec un mauvais nom d'hybride : T. x rectifolia (T. schiedeana x T. ionantha). Certes cet hybride possède lui aussi des fleurs bicolores, mais l'inflorescence est nettement moins semblable à celle de T. baileyi. On trouve d'ailleurs beaucoup de photos sur le net de "T. x rectifolia" qui sont en fait des hybrides entre les 2 espèces T. baileyi et T. schiedeana

 

         A noter pour finir qu'il existe d'autres plantes hybrides (avec des fleurs bicolores) qui ressemblent beaucoup à ma plante. Selon certains spécialistes, ma plante pourrait d'ailleurs être l'un de ces Tillandsia, même si j'ai trouvé des différences minimes mais notables (alors que la photo de T. 'Sesca' est, selon moi, en tout point identique à ma plante). En tout cas, elles ont toutes pour point commun d'avoir T. schiedeana comme parent :

  • Tillandsia 'Scurfy' (T. schiedeana x ?), qui possède des écailles très grossières et des fleurs à la couleur jaune très prononcée.
  • Tillandsia 'Rosalie Mavrikas' (T. baileyi x T. schiedeana), qui semble posséder des feuilles plus "horizontales" et des fleurs plus pâles.
  • Tillandsia 'Tiki Torch' (T. schiedeana x T. rodrigueziana), qui ressemble énormément à T. 'Sesca' mais possède des bractées de la tige florifère non recourbées et presque apprimées le long de l'axe de l'inflorescence.

 

         Pour vous aider à comprendre ces histoires un peu compliquées je l'avoue ou simplement pour en savoir plus sur les hybrides, variétés et cultivars de Tillandsia, je vous invite à consulter cette page.

 

Description botanique du taxon :

Plante : petite plante acaule (atteint 25 cm de hauteur à la floraison) formant facilement des rejets.

Feuilles : assez peu nombreuses, allongées (25 cm de long), formant une rosette. Gaines distinctes, petites et ovales, marquées de lignes longitudinales, dans le prolongement du limbe qui est recourbé et étroit.

Epiderme : écailles relativement nombreuses sur toute la surface de la plante (surtout au niveau des gaines), lui donnant une couleur blanchâtre.

Inflorescence : simple (ou pouvant être composée ?), de la même taille que les feuilles ou à peine plus longue, formée d'un épi distique, portant quelques fleurs (3 à 5). Les bractées de la tige florifère sont semblables aux feuilles en bas de l'inflorescence (nettement recourbées) et ovales/acuminées au haut. Les bractées florales sont nervées, rougeâtres et écailleuses, surtout au niveau près de l'apex. Les bractées florales situées en haut de l'inflorescence sont plus colorées.

 

Tillandsia schiedeana x baileyi inflorescence 05/2007 (cliquez pour agrandir)

 

Tillandsia schiedeana x baileyi inflorescence 02/2013 (cliquez pour agrandir)

 

Fleurs : presque sessiles, tubulaires, longues de près de 4 cm. La couleur des fleurs est magnifique : blanc crème avec la base des pétales mauve. Les étamines et le pistil sont exserts. Fleurs non odorantes.

 

Tillandsia schiedeana x baileyi fleur 05/2007 (cliquez pour agrandir)

 

Tillandsia schiedeana x baileyi fleur 02/2013 (cliquez pour agrandir)

 

Néophyte ? Consultez cette partie dédiée à la description botanique des fleurs de Tillandsia, cela vous aidera !

 

Paramètres de culture du taxon :

(Rappel : ces données sont toujours à adapter à vos propres conditions de culture !)

 

         Ce beau petit Tillandsia semble fleurir et proliférer assez facilement.

 

Disposition : en épiphyte (sur un bout de bois par exemple, comme expliqué dans cet article). Placez la plante très près d'une fenêtre à l'intérieur l'hiver et de préférence dehors à mi-ombre ou en situation ensoleillée l'été.

Luminosité : cette plante nécessite beaucoup de lumière. Malgré cela, elle supporte bien la culture en intérieur l'hiver.

Température : rentrez-la assez tôt à l'automne si vous la cultivez dehors, de manière à ne pas lui faire affronter des températures nocturnes inférieures à 5°C, surtout si elle est humide. Cela dit, mes plantes ont déjà affronté des températures proches de 0°C (à l'abri et sèches) pendant quelques heures sans dommages.

Hygrométrie : modérée à faible.

Aération : comme pour tous les Tillandsia, une bonne aération est requise, la plante doit sécher rapidement (en moins d’une heure).

Arrosages : 2 fois par semaine l’été, 1 fois par semaine l’hiver. A adapter en fonction de la luminosité et de l’humidité ambiante. Evidemment lorsqu’il pleut et si vous la cultivez dehors, cela compte comme un arrosage.

Engrais : à doses modérées. 1 à 2 fois par mois l’été et 1 fois par mois maximum l’hiver.

 

Néophyte ? Consultez cette page dédiée aux bases de la culture des Tillandsia, elle devrait vous intéresser !

Retour à l'accueil