Archives : Racinaea


Aujourd'hui :

 

         Ce sont les spécimens cultivés en épiphyte qui fleurissent dans mes terrariums cette année. J'ai même le droit à une petite ramification sur l'inflorescence ! Voici les photos :

 

Floraison Racinaea crispa 05/2012 (cliquez pour agrandir)

 

Floraison Racinaea crispa inflorescence 05/2012 (cliquez pour agrandir)

 

Article d'août 2011 :

 

          Voici une espèce peu courante en culture. Elle est un peu capricieuse et un peu délicate à cultiver mais tellement originale par la forme et la texture de ses feuilles ainsi que par sa floraison un peu particulière et jaune orangé. Voici les photos du spécimen cultivé en lithophyte (sur un substrat minéral) :

 

 Floraison Racinaea crispa cultivé en lithophyte (cliquez pour agrandir)

 

 Floraison Racinaea crispa inflorescence (cliquez pour agrandir)

 

Note : Cette plante appartient au genre Racinaea et non au genre Tillandsia. Les Racinaea étaient regroupés autrefois avec les Tillandsia mais ce n'est plus le cas maintenant. Les Racinaea s'en distinguent par des sépales asymétriques, élargis au niveau de l'apex (et non au niveau de la base). Si vous ne connaissez pas bien toutes ces plantes épiphytes, vous pouvez toujours consulter cette page dédiée à la présentation des Tillandsia.

Lien vers la fiche botanique de l'espèce ici.

Bonne culture et à bientôt 😉

 

Retour à l'accueil

          Afin de compléter un peu mon article sur mon grand terrarium, je vous présente aujourd'hui la zone de celui-ci dédiée au maintien d'espèces rares, fragiles ou en convalescence. Je m'en sers aussi de nurserie pour les semis, même si certaines zones de mon cadre géant, très humides, semblent faire également l'affaire. Cette zone occupe seulement un quart du terrarium, mais tout est réuni pour que la croissance de mes petites soit maximale. Elle est située juste au dessus de la cascade et à côté d'une sortie du brumisateur. Mes plantes profitent donc à la fois d'une hygrométrie et d'une aération irréprochable. Pour compléter cela, des systèmes d'accroches permettent de suspendre les plantes à quelques centimètre seulement des néons, pour celles qui ont vraiment besoin d'une cure intense de lumière. Le tout étant en plus facilement modulable en termes d'intervalle ou de durée de brumisation et/ou d'éclairage. Cette zone est très efficace et j'ai vu bon nombre de plantes/plantules parfois moribondes ressusciter en quelques semaines seulement. Voici la photo :

 

Bonne culture, à bientôt 🙂

Retour à l'accueil

Voir article complet »

© 2010-2020 Julien Vigo - toutes reproductions interdites - tous drois réservés. Détenteur de copyright inscrit sous le numéro 00048528. Tropi'qualité ® est une marque déposée auprès de l'INPI.

Blog propulsé par Wordpress. Thème inspiré de 85ideas. Compteur de visiteur par WassUp.

Plan du site                                                                                                                                                                        Mentions légales