Tillandsia ericii (cliquez pour agrandir)

Présentation de l'espèce :

         Cette espèce de Tillandsia, peut-être l'une des plus belles lorsqu'elle est en fleur, est originaire d'Amérique du Sud, plus particulièrement de Bolivie où elle pousse à des altitudes comprises entre 1800 et près de 2200 mètres.

 

Description botanique de l'espèce :

Planteépiphyte moyenne (jusqu'à 35 cm de diamètre), en rosette, acaule.

Feuilles : peu nombreuses, rigides, polystiques. Les gaines sont longues, triangulaires, dans le prolongement du limbe qui est triangulaire lui aussi, en gouttière profonde, coriace (l'apex est un peu piquant), avec de belles nervures parallèles, surtout visibles sur la face inférieure. Les feuilles ont une couleur rouge brunâtre assez caractéristique, surtout à la base du limbe.

Epiderme : écailles petites et grises, nombreuses et apprimées sur toute la surface des feuilles.

Inflorescence : simple et distique, avec un épi aplati, ne dépassant pas les feuilles. Les bractées de la tige florifère sont peu nombreuses, imbriquées, écailleuses (et ressemblant aux feuilles) à la base de l'inflorescence et presque glabres (et ressemblant aux bractées florales) au sommet de celle-ci. Les bractées florales sont très imbriquées, nervées, glabres, brillantes, coriaces, rougeâtres/brunâtres.

 

Tillandsia erici inflorescence (cliquez pour agrandir)

 

Fleurs : non tubulaires, 4 cm de long pour 2 cm de diamètre, oranges, magnifiques. Les pétales ont l'extrémité très dentelée et ondulée. Les étamines et le pistil sont inclus.

 

Tillandsia erici fleur (cliquez pour agrandir)

 

Néophyte ? Consultez cette partie dédiée à la description botanique des fleurs de Tillandsia, cela vous aidera !

 

Paramètres de culture de l'espèce :

(Rappel : ces données sont toujours à adapter à vos propres conditions de culture !)

 

         Cette espèce est assez facile de culture du moment qu'elle reçoit assez de lumière et une bonne aération.

 

Disposition : en épiphyte (sur un bout de bois par exemple, comme expliqué dans cet article). Placez la plante très près d'une fenêtre à l'intérieur l'hiver et de préférence dehors l'été en situation mi-ombragée à ensoleillée.

Luminosité : cette espèce nécessite une bonne luminosité et apprécie le soleil matinal (évitez l'après-midi l'été si la plante n'y a pas été habituée, j'ai abimé une plante en l'exposant de la sorte).

Température : rentrez-la assez tôt à l'automne si vous la cultivez dehors, de manière à ne pas lui faire affronter des températures nocturnes inférieures à 4°C, surtout si elle est humide. Cela dit, mes plantes ont déjà affronté des températures proches de 0°C (à l'abri et sèches) pendant quelques heures sans dommages.

Hygrométrie : faible à modéré.

Aération : une bonne aération est cruciale, la plante doit sécher rapidement (en moins d’une heure). Dans le cas contraire, lui trouver un endroit plus aéré.

Arrosages : veillez à ne pas trop la vaporiser en intérieur l'hiver (1 fois par semaine maximum). A l'inverse, elle appréciera des arrosages tous les 2 ou 3 jours l'été. A adapter en fonction de la luminosité et de l’humidité ambiante. Evidemment lorsqu’il pleut et si vous la cultivez dehors, cela compte comme un arrosage. Surveillez les extrémités des feuilles, elles sèchent rapidement en cas de manque d'eau.

Engrais : à doses modérées. 1 à 2 fois par mois l’été et 1 fois par mois maximum l’hiver.

 

Néophyte ? Consultez cette page dédiée aux bases de la culture des Tillandsia, elle devrait vous intéresser !

Retour à l'accueil