Voici la même plante avec 1 année de culture en plus. Elle s'est beaucoup ramifiée, a bien grandi et a produit de nombreux rejets :

 

Tillandsia dorotheae (2013), cliquez pour agrandir

Présentation de l'espèce :

         Cette espèce magnifique est originaire d'Argentine où elle pousse souvent sur des rochers. Elle ressemble beaucoup à T. albertiana et T. argentina. Certains auteurs pensent d'ailleurs que T. dorotheae est un hybride naturel entre ces 2 espèces. C'est une plante très variable, qui peut présenter des fleurs de formes et de colorations diverses : pétales plus ou moins larges et/ou tortillés, allant du rouge au rose.

 

Description botanique de l'espèce :

Plante : épiphyte/lithophyte acaule ayant une forme assez caractéristique. Peut atteindre 15 à 20 cm.

Feuilles : assez nombreuses, allongées, disposées en hélice (parfois presque distiques), relativement coriaces, en gouttière. Les gaines sont dans le prolongement du limbe et sont très écailleuses, parfois légèrement rosâtres.

Epiderme : écailles argentées, apprimées, petites et nombreuses. La plante est de couleur verte argenté avec des nuances roses/mauves au niveau des gaines.

Inflorescence : généralement simple, portant peu de fleurs. Les bractées sont rougeâtres et couvertes d'écailles. Les bractées de la tige florifère sont imbriquées. Les bractées florales sont écailleuses, brillantes et vert rougeâtre.

 

Tillandsia dorotheae inflorescence (cliquez pour agrandir)

 

Fleurs : presque sessiles, non tubulaires, longues de 3 cm. La couleur des pétales est magnifique et variable, d'un beau rose ou rouge avec des nuances carmin ou orange et parfois un coeur plus sombre. Les étamines et le pistil sont inclus. Fleurs non odorantes.

 

Tillandsia dorotheae fleur (cliquez pour agrandir)

 

Tillandsia dorotheae fleur plus orangée (cliquez pour agrandir)

 

Néophyte ? Consultez cette partie dédiée à la description botanique des fleurs de Tillandsia, cela vous aidera !

 

Paramètres de culture de l'espèce :

(Rappel : ces données sont toujours à adapter à vos propres conditions de culture !)

 

         Cette espèce se cultive comme la majorité des Tillandsia, avec un soupçon d'humidité en moins. Cette espèce n'est pas la plus facile à faire fleurir et elle m'a donné beaucoup de fil à retordre avant de m'offrir sa première fleur…

 

Disposition : en suspension (sans aucun support), en épiphyte (sur un bout de bois par exemple, comme expliqué dans cet article) ou en lithophyte (sur un support minéral). Placez la plante très près d'une fenêtre à l'intérieur l'hiver et de préférence dehors à mi-ombre l'été.

Luminosité : cette espèce nécessite une bonne luminosité, en évitant le plein soleil l'après-midi l'été.

Température : rentrez-la assez tôt à l'automne si vous la cultivez dehors, de manière à ne pas lui faire affronter des températures nocturnes inférieures à 6 ou 7°C, surtout si elle est humide. Cela dit, mes plantes ont déjà affronté des températures proches de 0°C (à l'abri et sèches) pendant quelques heures sans dommages.

Hygrométrie : modérée.

Aération : comme pour tous les Tillandsia, une bonne aération est requise, la plante doit sécher rapidement (en moins d’une heure).

Arrosages : 2 à 3 fois par semaine l’été, 1 à 2 fois par semaine l’hiver. A adapter en fonction de la luminosité et de l’humidité ambiante. Evidemment lorsqu’il pleut et si vous la cultivez dehors, cela compte comme un arrosage.

Engrais : à doses modérées. 1 à 2 fois par mois l’été et 1 fois par mois maximum l’hiver.
 

Néophyte ? Consultez cette page dédiée aux bases de la culture des Tillandsia, elle devrait vous intéresser !

Retour à l'accueil