J'ai réussi à trouver ce premier spécimen grâce à Lieselotte Hromadnik, que je remercie vivement car cette espèce est difficile à dénicher : 

 

tillandsia_aizoides

Présentation de l'espèce :

          Cette jolie petite espèce, rare en culture, est originaire d'Amérique du sud, dans une zone allant du sud du Brésil au centre de l'Argentine. On la retrouve à des altitudes variées allant de 600 à un peu plus de 2500 mètres.

 

Description botanique de l'espèce :

Plante : petite espèce épiphyte, caulescente, avec des tiges pouvant se ramifier. Cette espèce forme des rejets qui poussent souvent avant même la floraison.

Feuilles : petites (1 cm en général, parfois 2), nettement polystiques. Les gaines sont ovales, membraneuses et nervées. Les limbes sont triangulaires et très écailleux.

Epiderme : écailles nombreuses, parfois cendrées, soulevées (sur les limbes en particulier).

Inflorescence : simple, presque toujours terminale, portant 1 ou 2 fleurs sur un pédoncule très court ne dépassant pas 3 cm. Les bractées de la tige florifère sont peu nombreuses, nervées et glabres. Les bractées florales sont membraneuses et nervées.

Fleurs : dressées, non tubulaires, longues de quelques millimètres seulement. Les fleurs sont bleues et virent au brun en fanant. Les étamines et le pistil sont inclus. Absence d'odeurs.

 

Néophyte ? Consultez cette partie dédiée à la description botanique des fleurs de Tillandsia, cela vous aidera !

 

Paramètres de culture de l'espèce :

(Rappel : ces données sont toujours à adapter à vos propres conditions de culture !)

 

          C'est une espèce difficile et rare que je déconseille aux débutants.

 

Disposition : en épiphyte (sur un bout de bois par exemple, comme expliqué dans cet article). Placez la plante très près d'une fenêtre à l'intérieur l'hiver et de préférence dehors l'été en situation ensoleillée ou à mi-ombre.

Luminosité : cette espèce nécessite une bonne luminosité et apprécie le plein soleil (mais compte tenu de la petite taille et de la rareté de la plante, je préfère la cultiver à mi-ombre).

Température : rentrez-la à l'automne si vous la cultivez dehors, de manière à ne pas lui faire affronter des températures nocturnes inférieures à 4°C, surtout si elle est humide. Cela dit, mes plantes ont déjà affronté des températures proches de 0°C (à l'abri et sèches) pendant quelques heures sans dommages.

Hygrométrie : modérée, même si la littérature préconise souvent des petites pulvérisations fréquentes.

Aération : comme pour tous les Tillandsia, une bonne aération est requise, la plante doit sécher rapidement (en moins d’une heure).

Arrosages : surveillez bien l'état d'hydratation de la plante car vu sa petite taille, elle peut rapidement souffrir d'un manque d'arrosage. Si les pointes des feuilles sèchent, il faut augmenter la fréquence d'arrosage et peut-être protéger un peu plus la plante du soleil. Bien que pouvant pousser dans des milieux semi-arides, je conseille de l'arroser assez fréquemment (tous les 2 jours l'été et un peu moins l'hiver).

Engrais : à doses modérées. 1 à 2 fois par mois l’été et 1 fois par mois maximum l’hiver.
 

Néophyte ? Consultez cette page dédiée aux bases de la culture des Tillandsia, elle devrait vous intéresser !

Retour à l'accueil