Catégorie : Corde et mur végétal


         Ce vendredi ne sera pas fleuri, pour changer un peu 😉 ! En effet j'ai décidé, compte tenu des conditions météorologiques, de partager avec vous la sorti de mes Tillandsia. Moment tant attendu par mes Belles qui vont pouvoir enfin profiter d'une lumière naturelle et abondante, de la fraîcheur nocturne, de la rosée, de la pluie… bref mes plantes vont retrouver toute leur beauté en seulement quelques jours. C'est assez impressionnant, surtout chez les espèces présentant des petits signes de déshydratation (normal pour les espèces sensibles, à la fin de la mauvaise saison).

         Voici donc une photo d'un de mes 2 murs à Tillandsia :

 

 

         A bientôt, pour d'autres nouvelles de mes collections !

 

Retour à l'accueil

         Ce weekend sont annoncées des températures négatives la nuit, avec en plus un temps humide (on a même eu droit à un peu de neige cet après midi). Du coup pas d'hésitation, on rentre tout le monde (ou presque) ! Après plusieurs heures pendant lesquelles j'avais l'impression de jouer à un puzzle géant, en 3D et avec plus de 150 pièces, j'ai enfin réussi à tout faire tenir sur le cadre (mes terrariums étant pleins eux aussi…).

         Contrairement à l'année dernière, j'ai dû vraiment optimiser un maximum l'espace, en fonction de la lumière disponible et des exigences écologiques de chaque espèce (surtout au niveau de la lumière et, dans une moindre mesure, de l'hygrométrie). En effet l'hiver dernier j'avais un peu moins de plantes et surtout elles étaient plus petites… Ça grandit vite quand même ces petites bêtes, notamment mes T. duratii et T. usneoides qui commencent à devenir vraiment envahissants, pour mon plus grand plaisir je dois bien l'avouer 🙂 . Voilà à quoi ressemble mon cadre géant une fois toutes les plantes installées :

 

 

N'oubliez pas de rentrer les vôtres 😉 . A bientôt !

PS : Si vous êtes intéressés par une structure en bambou similaire à celle que j'ai utilisé pour mon cadre, contactez-moi.

 

Retour à l'accueil

          Ca y est, les températures semblent acceptables pour pouvoir sortir la majorité des mes plantes  ! Mes Tillandsia vont pouvoir enfin profiter des avantages de la culture en extérieur (en espérant qu'il n'y aura pas, comme l'année dernière, une petite vague de froid début mai) :

  • beaucoup plus de lumière qu'en intérieur.
  • variations des températures jour/nuit.
  • augmentation notable de l'humidité la nuit, ce qui leur est très bénéfique.
  • arrosages "automatiques" (enfin, j'espère ^^)

          Bien évidemment je ne vais pas tout sortir, les espèces fragiles ou les jeunes vont rester bien au chaud dans mes terrariums et sur une partie de mon cadre géant, qui tournera au ralenti pendant l'été. Cela dit, ça en fait quand même un bon paquet à mettre dehors. Cette année, j'ai changé d'appartement et donc de système d'accrochage pour mes plantes : exit les rebords de fenêtres ce sera sur 4 grands cadres, contre les murs entourant le jardin. Voici un côté du mur en photo où on voit une partie des plantes exposées Est :

 

 

         Pour des raisons de place (et aussi parce que j'avais envie de décorer mon Lilas), j'ai disposé mes plus belles duratii et ma grosse usneoides sur un arbuste :

 

 

         En leur souhaitant, ainsi qu'à vos plantes, de bien profiter de l'été !

 

A bientôt pour de nouvelles aventures 😉 !

 

Retour à l'accueil

         Comme précisé dans l'article présentant ma nouvelle structure, tout n'était pas encore au point. C'est chose faite maintenant et le système d'humidification est en place. Vu la taille de la structure, je me suis retrouvé rapidement confronté à un problème : Il n'existe pas pour ma structure de brumisateur (ultrasonique) assez puissant dans le commerce, loin de là (pas assez de têtes, pas assez de réserve et ventilateur trop petit). De plus je ne voulais pas humidifier avec un système sous pression, à cause du bruit, des risques de fuite et des éclaboussures. Du coup une seule solution, le faire soi-même. Voilà quelques caractéristiques du système :

 

– 9 têtes de brumisation.

– Environ 40 litres de réserve (j'ai utilisé une sorte de poubelle plastique que j'ai étanchéifié).

– Un gros ventilateur (300m3 / heure) pour mettre tout ça sous pression et permettre l'utilisation d'un long tuyau (plus de 6 mètres) pour répartir la brume partout.

– Un water timer GSE utilisé pour faire tourner le brumisateur à une certaine fréquence le jour et une autre fréquence la nuit.

 

         Le système est plutôt efficace, et permet de brumiser à 13 endroits différents sur la structure. Tout le cadre n'est pas humidifié de la même façon, de manière à varier les conditions de culture sur la structure. Ainsi, chaque Tillandsia et chaque Phalaenopsis y trouve son compte :

 

 

En attendant la suite, je vous souhaite bonne culture 😉

à bientôt

Retour à l'accueil

Voir article complet »

© 2010-2017 Julien Vigo - toutes reproductions interdites - tous drois réservés. Détenteur de copyright inscrit sous le numéro 00048528. Tropi'qualité ® est une marque déposée auprès de l'INPI.

Blog propulsé par Wordpress. Thème inspiré de 85ideas. Compteur de visiteur par WassUp.

Plan du site                                                                                                                                                                        Mentions légales