Archives : Cadre végétal


         Depuis quelques temps déjà, j'envisageais sérieusement de rentrer toutes mes collections, non pas qu'il faisait très froid, mais il ne cessait de pleuvoir. Mes plantes étaient donc presque tout le temps humides, ce qui n'est pas très bon à long terme, surtout quand la nuit les températures approchent régulièrement les 5 °C (ce qui n'est pas un problème si les plantes sont bien sèches). Du coup je me suis décidé hier à tout rentrer (ou presque) ! Rentrées le 5 novembre, c'est un très beau score pour mes plantes !

         Cela dit, il m'aura fallu encore une fois une journée et une nuit complète pour tout faire rentrer (plus de 200 plantes différentes) sur mon cadre géant. Pourtant, j'avais anticipé le fait qu'au fil du temps, mes collections s'agrandissent (nouvelles espèces et les plantes en places qui grossissent…). Dans cette optique, j'avais retravaillé mon cadre qui est désormais plus optimisé que jamais, avec plus de place et plus de lumière pour mes Belles. Mais ça a bien failli ne pas être suffisant ! En effet, certaines plantes, notamment mes T. duratii et T. usneoides sont vraiment très imposantes, et j'ai dû me résoudre à sortir T. usneoides du cadre pour le placer à côté… L'année prochaine ce sera certainement le tour de mon énorme T. duratii… Mais en attendant, je vais pouvoir profiter pleinement du spectacle incroyable que m'offre mon cadre et mes plantes adorées pendant tout l'hiver :

 

Cadre végétal géant 2013, avec quelques modifications apportées à la structure et aux équipements (cliquez pour agrandir)

 

Ps : si ce n'est déjà fait, n'oubliez pas de rentrer les vôtres ;)

A bientôt pour d'autres aventures botaniques !

 

Retour à l'accueil

 

         Ce weekend sont annoncées des températures négatives la nuit, avec en plus un temps humide (on a même eu droit à un peu de neige cet après midi). Du coup pas d'hésitation, on rentre tout le monde (ou presque) ! Après plusieurs heures pendant lesquelles j'avais l'impression de jouer à un puzzle géant, en 3D et avec plus de 150 pièces, j'ai enfin réussi à tout faire tenir sur le cadre (mes terrariums étant pleins eux aussi…).

         Contrairement à l'année dernière, j'ai dû vraiment optimiser un maximum l'espace, en fonction de la lumière disponible et des exigences écologiques de chaque espèce (surtout au niveau de la lumière et, dans une moindre mesure, de l'hygrométrie). En effet l'hiver dernier j'avais un peu moins de plantes et surtout elles étaient plus petites… Ça grandit vite quand même ces petites bêtes, notamment mes T. duratii et T. usneoides qui commencent à devenir vraiment envahissants, pour mon plus grand plaisir je dois bien l'avouer 🙂 . Voilà à quoi ressemble mon cadre géant une fois toutes les plantes installées :

 

 

N'oubliez pas de rentrer les vôtres 😉 . A bientôt !

PS : Si vous êtes intéressés par une structure en bambou similaire à celle que j'ai utilisé pour mon cadre, contactez-moi.

 

Retour à l'accueil

         Voici un cadre un peu spécial qu'on m'a demandé de réaliser pour un mariage. C'est un beau cadeau à offrir également à la personne qu'on aime pour la St Valentin ou un anniversaire par exemple. La confection du cadre (et le montage des plantes) a été difficile mais le résultat final est assez satisfaisant :

 

 

A bientôt <3

 

Retour à l'accueil

         La lumière est évidemment un facteur important pour tous les végétaux, car indispensable au déroulement de la photosynthèse. La lumière naturelle est bien sûr la meilleure mais il n'est pas toujours possible (notamment l'hiver) d'en fournir assez pour toutes vos plantes, et ce pour des raisons diverses : pas assez de place près des fenêtres, mauvaise exposition de celles-ci, un vis-à-vis qui diminue fortement la lumière pénétrant votre pièce … Aujourd'hui heureusement de nombreuses boutiques spécialisées permettent de limiter ces problèmes (et pour des prix en baisse constante depuis quelques années). Mais comment s'y retrouver dans cette jungle horticole ? Cet article très complet va tenter de répondre aux principales interrogations concernant l'éclairage horticole.
 

         Comme précisé dans l'article présentant ma nouvelle structure, tout n'était pas encore au point. C'est chose faite maintenant et le système d'humidification est en place. Vu la taille de la structure, je me suis retrouvé rapidement confronté à un problème : Il n'existe pas pour ma structure de brumisateur (ultrasonique) assez puissant dans le commerce, loin de là (pas assez de têtes, pas assez de réserve et ventilateur trop petit). De plus je ne voulais pas humidifier avec un système sous pression, à cause du bruit, des risques de fuite et des éclaboussures. Du coup une seule solution, le faire soi-même. Voilà quelques caractéristiques du système :

 

– 9 têtes de brumisation.

– Environ 40 litres de réserve (j'ai utilisé une sorte de poubelle plastique que j'ai étanchéifié).

– Un gros ventilateur (300m3 / heure) pour mettre tout ça sous pression et permettre l'utilisation d'un long tuyau (plus de 6 mètres) pour répartir la brume partout.

– Un water timer GSE utilisé pour faire tourner le brumisateur à une certaine fréquence le jour et une autre fréquence la nuit.

 

         Le système est plutôt efficace, et permet de brumiser à 13 endroits différents sur la structure. Tout le cadre n'est pas humidifié de la même façon, de manière à varier les conditions de culture sur la structure. Ainsi, chaque Tillandsia et chaque Phalaenopsis y trouve son compte :

 

 

En attendant la suite, je vous souhaite bonne culture 😉

à bientôt

Retour à l'accueil

© 2010-2022 Julien Vigo - toutes reproductions interdites - tous drois réservés. Détenteur de copyright inscrit sous le numéro 00048528. Tropi'qualité ® est une marque déposée auprès de l'INPI.

Blog propulsé par Wordpress. Thème inspiré de 85ideas. Compteur de visiteur par WassUp.

Plan du site                                                                                                                                                                        Mentions légales